Règlement Interne du Club

Ce règlement intérieur est destiné à fixer divers points pour la bonne marche du club.

Les licenciés doivent respecter ce règlement, les principes essentiels du Judo et son code moral.

Il est affiché au sein du Dojo et disponible sur le site du club.

IMPORTANT !

Protocole COVID-19

Obligation de respecter le protocole COVID-19, instauré par la FFJDA :

Conditions d’inscription

 

Fournir : 

  1. La fiche de renseignement visée, remplie et signée, qui prendra pour acceptation du présent règlement.
    La fiche de renseignement renvoie au règlement intérieur.

  2. L’acquittement de la licence de la fédération obligatoire dès 6 ans.

  3. Un certificat médical d’aptitude au Judo et Ju-Jitsu, de la saison en cours, indiquant « la non-contre-indication à la pratique du Judo » et « apte à la compétition ».

  4. Le paiement de la cotisation du club.

 

 

Cotisations

 

  1. La cotisation correspond au montant de l’adhésion au club et de la licence auprès de la FFJDA. Elle est annuelle et peut-être révisable tous les ans.

  2. La cotisation annuelle peut-être payée en plusieurs fois mais l’ensemble des chèques sont récupérés dès l’inscription.

  3. Toute année commencée est due.

  4. Des séances découvertes sont proposées avant l’inscription.

  5. Le passeport sportif est obligatoire, pour les compétiteurs, à partir de la catégorie benjamin (10 ans).

 

 

Responsabilités du club

 

  1. Les parents sont responsables de leurs enfants jusqu’à l’arrivée de l’enseignant sur tatami (ils doivent s’assurer de la présence de ce dernier). Aussi le club engage sa responsabilité, durant la période du cours, et sur le tatami uniquement. 

  2. Les parents déposent les enfants devant l’entrée du dojo avant le cours et les récupèrent devant le Dojo à la fin du cours.

  3. Les enfants ne sont autorisés à venir et partir seuls qu’avec l’accord des parents. Dans ce cas, les parents doivent le préciser lors de l’inscription. Il est rappelé qu’ils sont sous la responsabilité du club, durant la période des cours, et sur le tatami uniquement.

  4. Il appartient aux parents de préciser à l’enseignant, s’il y a lieu, les personnes susceptibles de venir récupérer leur(s) enfant(s) à la fin des cours.

  5. En cas de problème survenu lors du trajet parking /Dojo et Dojo/parking, le club ne peut-être tenu responsable. Il est rappelé que la licence couvre uniquement les accidents qui pourraient intervenir pendant les cours, stages et les compétitions.

  6. Toutes particularités éventuelles devront être communiquées lors de l’inscription.

  7. Le club ne répond pas des vols commis dans les vestiaires (il est recommandé de ne pas apporter d’objets de valeur pour les cours).

  8. Pour assurer un meilleur déroulement des cours et ne pas déconcentrer les pratiquants, il est demandé aux parents de ne pas assister aux cours sauf autorisation exceptionnelle du professeur.

Règles de comportement et d’hygiène

 

  1. Le JUDOGI (kimono) doit être propre, règlementaire, en bon état, il sera aéré après chaque entraînement et lavé régulièrement.

  2. Le corps bien soigné.

  3. Les ongles des pieds et des mains coupés courts afin de ne pas blesser les partenaires.

  4. Les garçons ne porteront aucun autre vêtement en dessous de leur veste. 

  5. Les filles porteront un tee-shirt blanc

  6. Aucun bijou ou objet n’est admis.

  7. Les vêtements et affaires personnelles seront soigneusement rangés dans les sacs.

  8. La ceinture sera correctement nouée et le jodogi ajusté.

  9. Il est interdit de manger sur les tapis, chacun amènera de quoi se désaltérer pendant le cours quand il sera autorisé.

  10. Toute blessure ou saignement devra être désinfecté et soigné. Les blessures anciennes correctement pansées.

  11. Il est formellement interdit de se déplacer pieds nus en dehors du tatami et conseillé de se munir de zoories, sandales ou claquettes.

 

 

Comportement

  1. Être à l’heure à l’entraînement et s’excuser en cas de retard ou d’absence.

  2. Au moment de pénétrer sur le tatami, ou d’en sortir, le judoka effectuera le salut règlementaire en position debout.

  3. Le salut agenouillé s’effectuera au début et à la fin de cours ainsi qu’au début et à la fin des randori (combat) au sol.

  4. Pendant les explications du professeur, chaque judoka adoptera une attitude règlementaire : position assise normale, agenouillée ou jambes croisées.

  5. Il est interdit de sortir du tatami sans autorisation.

  6. La concentration est indispensable pour progresser.

Principes, fondements et code moral du Judo

 

 

Le Judo

Jigoro KANO, fondateur de l’école du JUDO KODOKAN, a résumé ainsi son entreprise :
« Le Judo est l’élévation d’une simple technique à un principe de vivre ».
« En étudiant le Judo, il est essentiel d’entraîner le corps et de cultiver l’esprit à travers la pratique des méthodes d’attaque et de défense, et ainsi de maîtriser son principe ».  

Sport d’équilibre, sport éducatif, sport de défense, le Judo est adapté à toutes les tranches d’âge.
Véritable sport éducatif, le Judo permet à chacun de devenir plus adroit, plus souple, plus fort mais aussi d’apprendre à respecter des règles, découvrir l’entraide, évaluer ses forces et ses faiblesses pour progresser.

            

Le Judo est un sport pour tous qui procure un véritable équilibre. Activité de détente et de plaisir, le Judo est une discipline basée sur l’échange et la progression. L’apprentissage se fait de manière progressive en fonction des aptitudes de l’individu, ce qui permet à chacun d’évoluer à son rythme.
Pour les enfants 4-5 ans, la Fédération a mis en place l’éveil Judo. Pédagogie adaptée qui permet le développement physique et intellectuel des très jeunes pratiquants. Le programme éveil-judo est délibérément construit, autour de l’intérêt de l’enfant, pour faciliter ses futurs apprentissages du judo et des activités sportives et artistiques en général.

 

Le Judo est un moyen d’éducation. Conçu par JIGORO-KANO, il s’appuie sur l’étude et la pratique d’un système d’attaque et de défense, issu de différents systèmes de combat traditionnels japonais (jujustsu) qui privilégient les techniques de projection et de contrôle. Il est le principe de la meilleure utilisation du corps et de l’esprit.

Trois principes essentielset indissociables, retenus par JIGORO-KANO, guident la pratique du Judo :

 

  1. JU – l’adaptation
    Le premier principe est celui de la souplesse, de la non-résistance, de l’adaptation. Il est étroitement lié à la discipline qui lui donne son nom : faire du Judo, c’est s’engager dans la voie (Do/Michi) de l’application du principe de l’adaptation (Ju), du corps et de l’esprit.
     

  2. SEIRYOKU-ZENYO le bon emploi de l’énergie
    Le second principe est la recherche du bon emploi des énergies physiques et de la volonté (ki). Intégrant le premier principe, il invite à l’application de la solution la plus pertinente à tout problème : agir juste, au bon moment, avec un parfait contrôle de l’énergie employée, utiliser la force et les intentions du partenaire contre lui-même, maximum d’efficacité pour un minimum d’effort.
     

  3. JITA KYOEI – la prospérité mutuelle, l’union des forces
    Découlant de l’application sincère des deux premiers, il suggère que la présence de partenaire et celle du groupe soient nécessaires et bénéfiques à la progression de chacun.

 

Tenant compte de ses spécificités et de ses origines, le Judo s’est doté d’un inspiré du « Bushido », code des guerriers japonais définissant les règles de conduite de vie :

CONTRÔLE DE SOI, POLITESSE, COURAGE, AMITIÉ, SINCÉRITÉ, MODESTIE, HONNEUR ET RESPECT.